Aujourd’hui, mis en lumière du travail du graphiste italien Valentino Borghesi, encore étudiant, et qui a réalisé un travail autour des œuvres de Charles Bukowski.

Dans le cadre d’un projet de cours, il devait créer 4 couverture pour le même auteur en n’utilisant principalement la typographie. Afin de justifier ses choix graphiques, Valentino nous rappelle, à juste titre, que l’auteur ne suçait pas que de la glace, qu’il écrivait la majeure partie du temps complètement ivre et que finalement, l’alcool est en quelque sorte sa source d’inspiration principale.

A partir de ce constat, il a choisi d’illustrer Notes of a dirty old man, Tales of ordinary madness, Confessions of a man insane enough to live with beasts et Erections, ejaculations, exhibitions and general tales of ordinary madness avec des bouteilles d’alcool. Du whisky, du rhum, du vin et de l’absinthe, un principe graphique identique avec une typo faite à la main pour créer une identité à la collection.

e4ef8b261f09ace807bb7eca67390f6b

7a5c8dfe24cdf15edb150469fe7a1a220905a524db64dff142d487a292673ccb88f06ac3abf94459430f99ce4c271960916e5830cb1d6985125b4f261e180c3dbf1aff6b97c043bd39303b5741f8af6d24a2e85ca1d8f891df499eb4a560281ca4589f36be13051d7f668b45766ba6f0

Mention spéciale au soin apporté aux pages intérieures. On aperçoit des morceaux de texte raturés, des traces de verres que l’auteur aurait laissé trainer sur son manuscrit… Une bonne idée !

04b08b022f8692083358cc638e2a3f5596f6494e7e5b767aad1be6e7befb2aac88e1bcf7c79ca722ba3eb8e921bb11ccf1834ff0c88afd31278066a3f08bcdf7709387448366f37919185e55a228ecfa5340f5f394ce6da47b49e1bdc49c65b0

Categories: Collection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *