Avant de devenir un auteur renommé, Marcel Proust a écrit des chroniques dans plusieurs journaux et magazines décrivant les salons de la haute bourgeoisie, lui fournissant suffisamment de matière pour son oeuvre, À la recherche du temps perdu. Une collection de 21 essais publiés à l’origine dans des journaux parisiens et des magazines éphémères a été spécialement sélectionnée pour une édition brésilienne, Salons de Paris.

Afin d’illustrer cette ambiance, Tereza Bettinardi a utilisé de l’or. De la dorure à chaud et une dorure sur tranche. J’ai du mal à comprendre pourquoi ces fameuses dorures forment une sorte de grillage autour du nom de l’auteur. L’idée n’est pas mauvaise, mais c’est dommage que le côté décoration de l’époque « attaque » le texte.
D’ailleurs je trouve la taille du nom de l’auteur disproportionnée par rapport à celle du titre, mais peut-être que pour le Brésil, le nom est plus vendeur que le titre… Il s’agit en tout cas d’une belle couverture, parfaite pour relancer cette section du « Black friday ».

Categories: Black Friday

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *