Comme l'année précédente, il est temps pour moi de vous présenter la nouvelle publication des éditions Tendance Négative. Une fois de plus je me suis occupé de la partie graphique de cet ouvrage.

Cette oeuvre de Maupassant n'a plus besoin qu'on la présente. Mais ce que nous avons voulu traduire visuellement ici, c'est la folie du personnage principal. Cette folie infuse petit à petit le texte jusqu'à son paroxysme à la fin de la nouvelle.
Comment illustrer ça ? L'idée principale, c'est la transparence, le calque. Une manière de personnifier cet être invisible qui hante le narrateur.

Et ça commence à partir de la couverture. Le bandeau, habituellement utilisé comme argument marketing vient poser l'ambiance. Et même ici, le visage de l'homme n'est pas entièrement visible. Pour ajouter un effet fantomatique, j'ai ajouté des textures scannées et déformées.

Une fois le livre ouvert et l'introduction passée, c'est une nouvelle expérience de lecture qui s'offre à nous. Ici, trois pages de textes en valent une seule dans une publication standard. La pagination augmente donc de 6 en 6. Les trois feuilles se divisent ainsi : 2 pages de calques, une page de papier.
Le texte se fragmente, les phrases se décomposent, les mots s’éparpillent dans la page. Les feuilles de calque superposent l’écriture habitée par la créature surnaturelle.

La vision et la lecture sont troublées par le calque, une façon supplémentaire de se mettre dans la peau du narrateur. Parfois, des formes se dessinent, dans entre les pages, et puis finalement, les mots prennent leur indépendance, puis enfin les lettres.

Cette déstructuration graphique a pu voir le jour grâce au concours de notre imprimeur, la manufacture Deux-Ponts. Bravo à leurs équipes qui ont pu donner vie à ce projet et comprendre notre démarche !

Les photos sont quasiment toutes de Camille Cier

Categories: Black Friday Livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *