Paul Belford Ltd et Droga5 sont responsables d’une nouvelle collection de romans réalisés pour la compagnie aérienne Qantas. Chaque ouvrage parmi les six publiés correspond à un trajet en avion particulier.

Ce qui est génial ici, c’est que le temps que vous allez mettre à lire le livre, est quasi équivalent à celui du trajet !

q_range_0

En collaboration avec Hachette, les ouvrages de la collection Stories for Every Journey traite de sujets très divers et surtout, sont associés à plusieurs itinéraires de Qantas, allant d’une heure et demi, jusqu’à 23 heures et trente minutes. Les ouvrages seront offerts aux passagers les plus réguliers de la compagnie, avant l’embarquement.

q_flighttimesnew_0

Sur l’image ci-dessus, on aperçoit que la quatrième de couverture est utilisée afin de donner des repères au lecteur. On y mentionne le temps de lecture et le titre du livre qui sera disponible pendant le vol concerné.

C’est donc l’agence Droga5 qui a eu cette idée et qui a monté ce projet avec Hachette. Par la suite, c’est le designer graphique Paul Belford qui a été contacté pour réaliser cette nouvelles éditions.

q_south_34_0

« Pour chaque couverture, nous avons essayé de créer une idée qui était en lien avec le contenu du book, » témoigne Belford. « Mais nous voulions également obtenir un design et un sentiment d’unité pour la collection. Nous avons utilisé les couleurs de Qantas, et c’était tout. »

Le studio a créé une typographie en se servant d’une vieille machine à écrire, Olivetti Lettera 32.

 

q_flighttimesnew2_0

« C’était vraiment agréable d’avoir la liberté de mettre le titre et le nom de l’auteur sur le côté de la couverture », d’après Belford. « Les couvertures de bouquins sont un packaging. En créant un  visuel simple avec une idée forte, nous faisons appel à l’intelligence de notre public. »

q_bligh_34_0

Le studio a créé tous les visuels en interne. Sauf un authentique chapeau de capitaine datant de 1795, tiré du National Maritime Museum de Greenwich pour réaliser la couverture de Bligh: Master Mariner.

q_kokoda_34_0

« Le livre Kokoda parle d’une bataille dans la jungle entre australiens et japonais, durant la seconde guerre mondiale. Nous avons donc conçu le visuel d’un sniper japonais, réalisé à partir de feuilles de bambou », explique Belford. « Et pour Blossoms and Shadows (ci-dessous), la couverture représente le caligramme japonais Kanji qui signifie « courage ». Il a été fait avec de vrais brindilles de cerisier en fleurs, avec chance, nous avons travaillé sur ce projet au printemps ».

q_blossoms_34_0

Vu que la majeure partie des distractions disponibles durant un vol en avion sont aujourd’hui digitales, il est agréable de voir une idée qui met en avant le papier, comme une bonne façon de faire passer le temps, qui peut être assez long pour certains voyages.

q_evil_34_0

Il est vrai que pour parler en termes purement pratiques, pas besoin d’éteindre sa tablette ou son smartphone au décollage et à l’atterrissage lorsqu’on lit un livre. Et durant des vols de plusieurs heures, vos yeux vous seront reconnaissants de lire sur du papier plutôt que sur un écran rétro-éclairé.

Voilà donc une belle initiative avec un graphisme assez épuré, contrairement aux diverses publications que l’on peut trouver habituellement dans un avion. Le fait de faire figurer le titre et le nom de l’auteur au même niveau et à la même taille, n’est pas sans rappeler la charte graphique de chez Vintage.

Cet article est une traduction de celui rédigé par Mark Sinclair pour le blog de Creative Review.

Categories: Collection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *