Noma Bar, dont j’ai déjà fait l’éloge ici même, vient à nouveau de récidiver avec une couverture pour l’édition deluxe de Fear of Flying d’Erica Jong.

J’ai donc pour l’occasion pu réaliser une micro interview ! Penguin a ressorti cet ouvrage pour célébrer les 40 ans de sa sortie. C’est donc Noma Bar qui a été commissionnée, sous la houlette de Paul Buckley à la DA pour réaliser cette couverture.
Quand je lui demande quel était son brief, il me répondait simplement « une couverture pour Fear Of Flying » ! Pour me situer l’ambiance et l’inspiration dont il a disposé, il m’a cité un extrait du livre:

« The zipless fuck is absolutely pure. It is free of ulterior motives. There is no power game. The man is not « taking » and the woman is not « giving. » No one is attempting to cuckold a husband or humiliate a wife. No one is trying to prove anything or get anything out of anyone. The zipless fuck is the purest thing there is. And it is rarer than the unicorn. And I have never had one. »

La notion de zipless fuck, d’après ce que j’ai pu lire est assez flou, même pour les anglophones. Il s’agirait de sexe sans prendre le temps de se déshabiller, le sexe pour le sexe, sans fioritures.

Pour en revenir au graphisme de cette couverture, Noma a utilisé le dos et la quatrième de couverture pour développer son visuel. On distingue quasiment deux illustrations différentes en fonction de si l’ouvrage est fermé ou de s’il est ouvert. Il faut savoir que (le livre étant sorti en 1973), la fermeture éclair était déjà présente sur la couverture originale, Noma a essayé de lui donner une nouvelle vie, et je pense que c’est réussi !

N’hésitez pas à cliquer sur les images pour les voir en grand, c’est toujours plus agréable !

 

Tags:
Categories: Couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *