Une fois n’est pas coutume, je ne parlerai pas du travail d’un autre aujourd’hui. Retour donc sur la création d’une couverture pour les éditions Thot avec qui je travaille en freelance depuis un certain temps.

Avant toute chose, voilà le résumé de l’ouvrage avec lequel j’ai travaillé. J’ai pu compléter ma réflexion grâce au manuscrit, ce que nous verrons par la suite.

Et si un baiser adultère pouvait, en une seconde, détruire le « nid » si serein et protecteur que vous aviez construit avec votre amour d’enfance ?

Et si vous aviez tué votre conjoint en le poussant dans les escaliers ?

Au Hameau des Rosiers, un paradis perdu en Provence, Juliette et Arnaud, deux avocats trentenaires, filent le parfait amour. Yvette, leur voisine octogénaire, se prépare à quitter la maison dans laquelle elle déprime depuis la mort de son mari. Alain Ratiniez, commissaire fraîchement retraité et accro à la natation, découvre que certains accidents qui ont eu lieu aux alentours présentent quelques étranges similitudes.

Bercé par le chant des cigales, ce petit havre de paix est bien moins idyllique qu’il n’y paraît, une fois qu’on y met les pieds.

Au fil de la lecture et avec les informations principales résumées ci-dessus, j’ai pu établir deux pistes. La première devait représenter le hameau en question tout en y intégrant  l’idée de mort et de meurtre.
J’ai donc dessiné une tête de mort comme cachée dans l’ombre des feuillages. Pour ce qui est de la représentation de la maison, j’ai fait ce choix car la maison principale se situe au bord de l’eau, en Provence, et l’on parle souvent de volet fermés…

Malgré tout, je restais persuadé de pouvoir proposer quelque chose de moins consensuel, une image qui pourrait jouer avec le titre de l’ouvrage, La Tête la première. C’est donc à partir de là que je me suis rappelé l’importance du personnage du commissaire Ratiniez, arborant fièrement une moustache, accro aux piscines municipales, et clé de voute de l’ensemble du récit.
Voici donc la seconde piste, qui a d’ailleurs été adoptée par l’éditeur et l’auteur.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Si mon travail vous intéresse, vous pouvez en voir une sélection à cette adresse : http://www.clementbuee.fr

Categories: Couverture