L’agence australienne Wade, pour faire la promotion de son showreel (comprendre bande démo ou portfolio animé) a décidé de faire dans l’original.

Le directeur est allé sur les brocantes pour dénicher quelques vieux livres et les détourner en dossier de presse pour l’agence. Comme on peut le lire ici, le logo de l’agence, apparaît en défonce (dans tous les sens du terme) sur un aplat noir (recouvrant la couverture). En effet, à l’intérieur de l’ouvrage récupéré, on a « creusé » un espace prévu pour recevoir un cd ou une clé usb contenant le fameux showreel.
Je ne sais pas vous mais je trouve l’idée absolument idiote et malvenue. Comment peut-on avoir assez peu de conscience pour massacrer un livre de la sorte ? Si l’idée est de faire du neuf avec du vieux, c’est plutôt raté.

Bref, un article un peu « coup de gueule », à vous d’en juger.

Categories: Print

3 Comments

Détourner des livres à des fins publicitaires…

  1. S’ils ont tout scanné en mode texte/images avant, ça me semble correct :3
    Sans rigouler, ils auraient pu utiliser des vieux best-sellers qui ne risquent pas d’être des exemplaires rares et/ou uniques. Avec des Marc Levy peut-être ?

  2. L’idée géniale c’est d’utiliser l’enveloppe pour détourner. Ainsi, on envoie aux critiques qui ne lisent jamais que les grosses maisons et les gros auteurs un « faux » nouveau Nothomb (par exemple) avec, à l’intérieur, une clé USB contenant le roman numérique d’un auteur à découvrir.
    Plus pertinent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *